Introduction

Mise en garde

Le présent ouvrage, les idées et les conseils qu’il contient ne doivent pas être utilisés comme outil de diagnostic ou être substitué à un diagnostic médical. Il est conseillé au lecteur de consulter un médecin en cas de besoin de renseignements et de conseils de nature médicale. Le contenu de cet ouvrage n’a qu’un but éducatif et ne doit en aucun cas être interprété comme un conseil médical, ni un traitement. L’auteur encourage le lecteur à consulter un professionnel de la santé et décline toute responsabilité dans l’usage qui serait fait des conseils présentés dans cet ouvrage. Les références à des produits sont donnés à titre purement indicatif et ne constituent ni une recommandation, ni une garantie d’efficacité.

Introduction

«Dans la vie, le bonheur et le bien-être individuels découlent toujours de nos propres efforts, du soin plus ou moins grand que nous apportons à cultiver, à discipliner, à contrôler nos aptitudes et par dessus-tout de l’honnête et courageux accomplissement de ses engagements, qui fait vraiment la gloire du caractère individuel. Autant l’aide qui vient du dehors est d’ordinaire affaiblissante dans ses effets, autant celle qui vient du dedans est invariablement fortifiante. Tout ce qui est fait pour nous, nous ôte dans une certaine mesure le besoin et par conséquent le désir de le faire nous-mêmes; et partout où l’individu est soumis à un excès de protection et de gouvernement la tendance inévitable de ce système est de le réduire à un état d’impuissance relative. Les meilleures institutions ne sauraient être à l’homme d’aucun secours effectif. Le plus qu’elles puissent faire pour lui, c’est de le laisser libre de se développer et d’améliorer à sa guise sa condition individuelle. Mais de tout temps, les hommes se sont souvent montrés enclins à penser que leur bien-être pouvaient être assurés par des institutions plutôt que par leur propre conduite, et c’est ainsi qu’ils sont arrivés à attacher une importance exagérée à l’œuvre de la législation et à y voir l’agent le plus puissant du progrès humain.
Il devient tous les jours plus clair que la fonction du gouvernement est négative et restrictive plutôt que positive et active, et qu’elle se réduit en grande partie à un simple système de protection, protection de la vie, de la liberté, de la propriété.
Il n’y a pas de pouvoir légal qui puisse donner au paresseux l’activité, au prodigue la prévoyance, à l’ivrogne la sobriété: c’est à l’individu seul qu’il appartient de se donner à lui-même l’une quelconque de ces vertus ou toutes, et cela, par l’exercice de facultés actives et de la force d’abnégation dont il a en propre le libre usage.» Extrait du livre «Self-help ou Caractère, Conduite et Persévérance par Samuel Smiles» .

Dans le même ordre d’idées, notre santé dépend en grande partie de nous-même si nous utilisons les moyens qui sont à notre disposition pour la conserver dans le meilleur état possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.