La médecine est dans l’erreur

La médecine a beaucoup fait pour l’humanité .Nous ne pouvons ignorer tous les progrès obtenus : meilleur diagnostic, progrès en chirurgie, orthopédie, biologie, microbiologie … Mais où la médecine se trompe c’est dans la façon de soigner et dans la trop faible utilisation de la prévention de la maladie. La médecine identifie des agresseurs : virus, bactéries, prions, cellules cancéreuses. Face à ces agresseurs, sa réponse est souvent la même : faire une guerre sans relâche jusqu’à leur destruction finale. Pour appliquer cette stratégie, elle utilise tout un arsenal de médicaments de plus en plus efficaces mais aussi de plus en plus dangereux. Il suffit de lire les notices des médicaments pour voir que la liste des effets secondaires s’allonge de plus en plus. Il suffit de noter que certains médicaments sont retirés du marché après avoir constaté leurs effets nocifs. La guerre n’est jamais la bonne solution. Nous pouvons bien sûr obtenir la victoire mais à quel prix et est-ce vraiment une victoire ? Par exemple, face aux bactéries, nous avons découverts et utilisés les antibiotiques. Les résultats furent impressionnants. Les bactéries paraissaient vaincues. Mais elles ont réagi et ont mis au point des mécanismes de résistances aux antibiotiques. Cela a tellement bien marché qu’actuellement nous avons des bactéries en milieu hospitalier qui sont résistantes à quasiment tous les antibiotiques.
C’est ainsi que des gens meurent à l’hôpital, non pas de ce qui les a fait venir à l’hôpital, mais d’une infection contractée à l’hôpital. Un lieu où l’on est censé vous soigner peut devenir très dangereux pour vous. La médecine, dans sa course effrénée et dans sa guerre acharnée a oublié un élément : l’être humain. En effet, l’être humain dispose d’un système immunitaire, c’est à dire d’un système de défenses qui lui permet de résister aux bactéries, virus, cellules cancéreuses et de les détruire avant leur multiplication dans l’organisme. L’une des fonctions essentielles de la médecine est normalement de préserver l’état de bien-être et de dynamisme qui caractérise la santé ; son rôle est avant tout d’empêcher l’apparition de la maladie. Le meilleur moyen d’empêcher l’apparition de la maladie est de préserver et de maintenir dans le meilleur état possible notre système immunitaire et notre organisme. C’est le sujet de ce livre. Des moyens naturels et puissants existent pour stimuler votre système de défenses immunitaires.

Utiliser des moyens naturels pour renforcer votre système de défenses.

Du fait de nos conditions de vie : alimentation industrielle, pollution, utilisation de pesticides, utilisations d’herbicides, utilisation de détergents et autres produits nocifs, stress et anxiété, notre système de défense est affaibli.
C‘est pourquoi dans un premier temps nous devons le renforcer mais au moyen de produits naturels très efficaces.

en de produits naturels très efficaces.



Modifier vos habitudes de vie pour rester en bonne santé

Vous pouvez faire de votre alimentation un ennemi ou un allié. Vous pouvez décider d’avoir une certaine activité physique. Vous pouvez décider de surveiller votre poids. Vous pouvez décider d’avoir un bon sommeil. Vous pouvez décider aussi de faire tout le contraire mais à vos risques et périls.
Agir en tant que citoyen responsable

Si nous voulons que l’état de santé général de la population s’améliore, il faut agir au niveau de l’État pour que les méthodes d’agriculture et d’élevage soient plus naturelles, pour que l’industrie alimentaire utilise moins de produits nocifs, pour améliorer l’environnement …
Nous avons en France un parti écologique qui passe une très grande partie de son temps à se demander s’il doit être rose ou rouge. L’écologie n’est ni de droite, ni de gauche. Elle est du devoir de tous. Il faut que toutes les associations et partis écologiques, et toutes les bonnes volontés se rejoignent pour former un groupe puissant et pouvoir vraiment intervenir et faire bouger les choses.